Projet en alimentation durable

Dans le cadre des actions d’alphabétisation et d’éducation permanente, le Gaffi aborde, depuis plusieurs années, des thématiques liées au développement durable. Des visites, des animations spécifiques, en collaboration notamment avec le réseau Culture et Développement, sont organisées et des projets d’alternatives à la consommation voient le jour (jardin collectif, transformation de vêtements).

De 2013 à 2016, à l’initiative d’un groupe de femmes migrantes en alphabétisation, est né un projet en alimentation durable qui s’est décliné par l’organisation de tables d’hôtes.

En 2013, un groupe d’alphabétisation a participé à des animations proposées par l’asbl Rencontre des continents visant la sensibilisation à l’alimentation durable. Ces animations ont suscité un réel intérêt, l’alimentation étant une problématique au centre des préoccupations. Douze participantes ont poursuivi la démarche entamée en suivant une formation de 9 jours de « Maître cuisinier en cuisine écologique et politique » organisée par la même asbl.

De cette formation sont nées chez les participantes une prise de conscience et une compréhension des enjeux globaux du développement durable ainsi que la volonté de mettre en place un projet collectif autour de l’alimentation, animées par une dynamique et une confiance en la capacité de pouvoir agir pour améliorer leurs conditions de vie et amorcer des changements au niveau tant personnel que collectif. Conscientes des impasses de notre modèle de développement, elles ont élaboré une alternative dans une visée de résistance, de changement et de réappropriation.

Dans une démarche d’éducation populaire, s’est construit avec le groupe porteur un projet pilote axé sur l’organisation de tables d’hôtes en alimentation durable. Tous les quinze jours, les participantes ont proposé au Gaffi un repas basé sur les principes de l’assiette écologique.

Le projet a allié apprentissages (alphabétisation : français, calcul), sensibilisation à l’alimentation durable (formation continuée pour les porteuses du projet, devenant elles-mêmes relais auprès des publics fréquentant le Gaffi et au-delà : entourage, communauté d’origine, quartier) et développement de compétences via la co-construction d’un projet collectif.

D’origines diverses, les participantes sont devenues des ambassadrices pour transmettre les connaissances acquises et sensibiliser aux enjeux de l’alimentation ainsi qu’aux possibilités d’actions au quotidien qui permettent d’amorcer des changements sur le plan nutritionnel (mieux se nourrir), sur le plan socio-économique (développer des compétences qui ouvrent de nouvelles pistes vers la formation et l’emploi), sur le plan politique (développer des alternatives collectives en faveur de la souveraineté alimentaire), sur le plan interculturel (partager, mutualiser ses savoirs, pratiques, richesses culturelles).

En 2016, le projet a évolué et pris une autre forme. L’organisation des tables d’hôtes est suspendue, mais la sensibilisation à l’alimentation durable continue à être prégnante : des collaborations avec le supermarché BEES coop et avec l’asbl Frères des Hommes ont vu le jour et poursuivent les objectifs premiers du projet : agir en portant ensemble un projet pour une alimentation saine et éthique pour tous.